Description du dispositif laVita

Lutter contre le désarroi des jeunes, réduire les conduites à risque et prévenir le passage à l’acte suicidaire, sont non seulement des axes de santé publique mais aussi des actes citoyens que la société se doit de prendre en compte, à l’instar d’autres fléaux sociaux qui affectent les individus.

C’est pourquoi des professionnels de santé, des acteurs de la protection sociale, des citoyens engagés se sont mobilisés dès 2015 pour créer un dispositif dont l’objet est de mettre en œuvre un réseau coordonné de prévention, de prise en charge et de soins destiné à cette partie de la jeunesse confrontée au mal-être lié aux difficultés de la société contemporaine.

C’est ainsi qu’est née l’association laVita, qui se veut être un dispositif complémentaire au service public, sur le fondement des valeurs qui l’animent : l’intérêt général, la solidarité et le respect de la dignité humaine. Ce dispositif est aujourd’hui opérationnel et les résultats obtenus sont encourageants, ainsi qu’en témoignent les bilans d’évaluation et les commentaires tant de jeunes pris en charge que de psychologues.

laVita aide les jeunes repérés, identifiés comme en mal-être grâce à l’orientation des professionnels de terrain en contact avec eux. Ces acteurs de terrain les adressent vers le dispositif laVita. Un suivi psychologique est ensuite mis en place avec le jeune. Cette orientation se déroule actuellement sur Paris et en Île-de-France. Il s’agit lors de cet accompagnement de les aider à réfléchir sur eux-mêmes, à structurer leur pensée et les aider à reprendre goût à la vie mais également à s’opposer à l’obscurantisme, l’ignorance, ainsi qu’à toutes maltraitances, manipulation mentale et agressions physiques ou mentales (environnementales et familiales).